Pont Saint-Pierre à Toulouse

Transformation de Toulouse : les chantiers principaux en 2022

Publié par myimmo le 22/09/2022

Les plans de construction de certains sites ont été interrompus en raison des mesures liées au Covid-19. Mais de nombreux projets d'urbanisme auront encore lieu à Toulouse durant cette année 2022.

Certaines rues du centre-ville seront ainsi ouvertes aux piétons et aux cyclistes, des rénovations majeures seront réalisées et de nouvelles communautés verront le jour. Ces développements donneront naissance à de nouveaux projets immobiliers qui viendront enrichir le parc immobilier toulousain. Tour d'horizon des grands chantiers à venir.

Les façades du Capitole

Le Capitole, lieu le plus emblématique du centre de Toulouse, continue de rénover sa façade. La restauration de la façade principale de plus de 100 mètres de long est maintenant terminée.

Les travaux de sécurisation et de restauration se poursuivent actuellement sur le côté du bâtiment. Ils se tiendront rue du Poids de l'Huile de janvier à avril et rue Lafayette de mai à octobre. Des chantiers de restauration ont également démarré l'été dernier, notamment à la salle Henri Martin. Le bâtiment devait être relancé à l'automne 2023.

Transformation de la rue de Metz et Croix-Baragnon pour les piétons

L'un des axes centraux de la ville de Toulouse se prépare à une transformation profonde. Des travaux majeurs débuteront sur la rue Mays au début de 2022. Ce projet d'urbanisme vise à « redonner » la rue Mays aux piétons et aux cyclistes. Les voitures omniprésentes sur cet axe n'y seront tolérées. Cette démarche s'inscrit dans une logique de piétonnisation progressive des espaces publics du centre-ville.

La rue de Metz a une voie pour les voitures et deux voies pour les bus, donc d'ici 2024, il n'y aura qu'une seule voie. La réduction des voies réservées aux véhicules sera compensée par le développement de voies cyclables à double sens. Les trottoirs seront également élargis.

Ce projet urbain d'apaisement des espaces publics sera également étendu à certaines parties du quartier, à savoir la rue Baubon et la rue Croix-Baragnon. Les trottoirs seront élargis pour laisser plus de place aux piétons. La circulation automobile sera fortement réduite. Les parkings existants y seront également démolis. Il ne restera que deux zones de livraison pour les opérations de rue, avec une place de stationnement réservée aux personnes handicapées.

Ainsi, le projet d'amélioration du centre-ville pour les piétons, initié par la mairie de Toulouse, se poursuit autour de la cathédrale Saint-Etienne. Dès lors, le territoire urbain toulousain ne cesse de se transformer.

L'aménagement lancé sur ces rues suivra un « code couleur » : les pavés utilisés seront les mêmes que les pavés de porphyre autour de la cathédrale Saint-Sernin.

Grande-Rue Saint-Michel à sens unique

Le nouveau projet vise à réduire drastiquement le parc automobile de la ville et à supprimer la circulation de quelque 3 000 voitures sur cet axe principal du centre-ville.

Cette rue à sens unique débute au boulevard des Récollets et va jusqu'au Palais de Justice. Les voitures ne peuvent se garer que d'un côté de la rue. Néanmoins, la circulation à double sens restera pour les bus, les vélos et les voitures devant l'ancienne prison et la sortie de métro Saint-Michel-Marcel-Langer.

Pour expérimenter la rue à sens unique, l'aménagement aura lieu pendant les vacances de février 2022.

Ces études territoriales sont menées dans le contexte réel de la revitalisation du quartier Saint-Michel, où l'aménagement des espaces publics a donné lieu à de nouveaux projets immobiliers et à la construction de nouveaux logements. Le visage du quartier, marqué par le développement de la prison Saint-Michel, subit en effet des changements fondamentaux.

Démarrage du téléphérique urbain Téléo (2ème semestre 2022)

La télécabine Téléo tant attendue sera mise en service au deuxième trimestre 2022. L'infrastructure de câble a été inspectée d'ici la fin de 2021. Il relie l'Oncopole à l'Université Paul-Sabatier, notamment pour rejoindre l'hôpital de Rangueil qui ne disposait jusqu'alors que d'un service de navette.

Normalement, les télécabines transporteront les premiers passagers fin avril. Avant que le téléphérique ne soit mis en service, il doit être "à sec" pendant un mois pour assurer la sécurité de l'installation. Le projet, qui a débuté en juillet 2019, est l'un des plus longs téléphériques urbains jamais construits.